APRÈS LES ÉVÉNEMENTS SURVENUS À MANCHESTER…

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

Un texte de Alex suivant les événements de Manchester:

Chaque matin suivant de tels désastres, qu’ils soient perpétués dans des lieux familiers ou lointains, nous rappelle à quel point la paix collective et l’empathie commune sont fragiles face à l’implacable nature de la haine… Combien le prix pour le pardon et l’amour semble être de plus en plus difficile à payer pour les gens de bonne volonté… Alors que nous en sommes à faire face aux peurs les plus horribles et aux craintes présentes, celles-ci s’avérant être les mêmes monstres que nous méprisons tellement profondément… du moins c’est toujours la décision personnelle que je prends…

Lire la suite

Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

Nier les droits d’une personne revient à les corrompre. Nous ne comprenons peut-être pas, nous ne sommes peut-être pas à l’aise, peut-être même que nous ne sommes pas d’accord, mais une chose est sûre; dès que nous nions l’égalité sur la base de nos croyances ou sur les différences des autres, nous devenons complices de la haine à laquelle chacun d’entre nous avons eu à faire face, faisons actuellement face ou ferons face un jour simplement en étant qui nous sommes. Reconnaître qui nous sommes, peu importe ce que ça veut dire, c’est aussi reconnaître et accepter les autres. Qu’on le veuille ou non, nous sommes tous étranges, bizarres ou inappropriés pour au moins une autre personne. Et c’est ce qui fait du monde un endroit bien plus captivant où évoluer que n’importe quelle dictature homogénéisée créée par nos peurs et ce que nous blâmons. Du moins, bon ou mauvais, c’est mon humble avis… Les droits humains pour tous… sans exception !!!

– Alex

L’amour n’a pas de couleur…

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

C’est le genre de monde où nous voulons vivre. Mettons un stop au racisme.


La Journée Mondiale pour l’élimination de la discrimination raciale souligne le problème chaque année, même si c’est une bataille de tous les jours qui a besoin d’être combattue avec les yeux grands ouverts, reconnaissant les différentes couleurs de ce monde et permettant à la diversité de nous donner de la force et de nous unir. La différence n’est pas l’ennemi, la peur oui.


#StopRacisme

Journée Internationale des Femmes

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

Lorsque certaines des choses les plus importantes semblent bafouées,
lorsque valeurs humaines et droits fondamentaux sont brisés,
prenons le temps de nous rappeler que nous avons le pouvoir de tout restaurer.

Bonne Journée Internationale des Femmes à tous.

Hope in Dark Days

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

« Même la plus fragile de toutes les lumières
a le pouvoir de redéfinir la véritable nature de l’obscurité…
L’espoir est la reconnaissance de son lumineux rayonnement,
guidant notre aveuglement affligé vers notre demeure. »

Du 1er mars au 9 avril inclusivement, les membres de Your Favorite Enemies ont décidé d’offrir un mouchoir de poche “Hope in Dark Days” gratuitement avec chaque commande passée sur le YFE Store, à l’exception des commandes digitales et des abonnements au fan-club SFCC.

De la conception au design, en passant par l’impression et la couture, chaque étape du mouchoir de poche “Hope in Dark Days” est réalisée dans l’atelier de création de Your Favorite Enemies, La Fabrik. Sur chaque mouchoir de poche se trouve une citation écrite par Alex.

Obtenez votre mouchoir de poche gratuit

Tant que ça nous importe…

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

C’est avec une terrible douleur que j’écris un message comme celui-ci… Pas parce que la folie a violemment enlevé des vies chez nous, mais parce qu’il est de plus en plus difficile pour moi de regarder autour sans paraître désespérément cynique ou déconnecté…

C’est comme si le monde, plus que la réalité dans laquelle il semble tourner ou grandir, devenait de plus en plus flou. Comme si à chaque fois que nous sommes forcés d’observer ce qui se passe en dehors de nos propres vies, nous devons être les témoins impuissants d’une autre brillante couleur disparaissant sous nos yeux, soudainement aveuglés, ne serait-ce que pour un bref instant, par les horreurs ignobles qui semblent affreusement se rapprocher de plus en plus de ce que nous pensions être notre havre de paix, s’il en est un.

C’est d’autant plus douloureux pour moi de méditer sur l’espoir, l’amour et la paix alors que la « terreur » ne cesse de s’inviter à la table de la communion, emmenant avec elle son abominable obscurité, comme si une méchanceté si terrible mettait au défi tout ce que je suis, tout ce en quoi je crois, tout ce qui définit la compassion que je transforme en action, me forçant à aller de plus en plus en profondeur à chaque fois, de faire une introspection sur moi-même. Mais tout en moi préférerait continuer de regarder de l’autre côté pour refuser l’idée même de l’existence d’une telle haine, pour le renier, pour continuer de vivre, comme si… comme si quoi…? Parfois, je suis simplement trop confus pour même être capable de me mentir à moi-même… “Tout va bien aller”, je n’ai de cesse de chuchoter. Mais comment je le sais ? Je ne cesse de me le demander. Est-ce que c’est bon d’être confus ? Je ne sais pas.

Depuis les atrocités de Charlie Hebdo, les multiplications des tragédies haineuses détestables, leurs images et vidéos associées, ce qui me dégoûte le plus reste le haut niveau de non-sens apathique que nous ne cessons d’entendre dans les différentes tribunes publiques. “Experts”, “spécialistes”, “observateurs” et “commentateurs” nourrissent le flux de toutes les inepties possibles et imaginables tellement faciles et génériques quelques secondes seulement après que la nouvelle soit sortie. Ce matin, les âneries que j’ai entendues allaient bien au-delà de toute intelligence des deux côtés du spectrum politique et social. Ça m’a dégoûté. Les gens faisaient la publicité de leurs livres, conférences, services… aucune compassion, aucune empathie, aucune sympathie, aucune grâce, même pas du bout de leurs lèvres alors qu’ils se faisaient leurs propres publicités. Ça m’a rendu malade. J’avais tellement de répulsion face à un tel manque de sensibilité pour être capable de le contenir tout au long de la journée. Ça allait bien au-delà de toute imagination. Et depuis que Donald Trump a été élu président, Dieu seul sait le degré de stupidités entendues de tous les côtés possibles, de dépeindre la femme comme un objet sexuel à accrocher au mur, à l’interdiction des réfugiés, les blagues assassines, jusqu’à parler publiquement de bombarder la maison blanche. La rhétorique politique et sociale est maintenant trop monstrueusement dépravée de sens pour simplement être vue comme ridiculement pathétique; c’est hideux.

En fait, après les horribles événements qui se sont déroulés à Istanbul lors du réveillon du Nouvel An, je me suis promis d’arrêter d’écrire à propos de ces tragédies. Quand les mots ne sont pas suffisants pour partager la vraie dimension de mes sentiments, je préfère laisser les autres qui ont encore assez de force pour le faire. Mais après avoir reçu tellement de messages d’amis de partout dans le monde, de différentes cultures, religions ou de différentes sphères sociales, économiques et politiques, j’ai réalisé encore plus que ce n’est pas ma faiblesse ni ma confusion ou mes doutes que je dois craindre mais le silence… Le vrai sérum contre tout ce qui mène à ou nourrit l’amertume, la tristesse et la haine reste notre désir de rester invitants, accueillants comme nous le sommes, de continuer de prendre une chance…

Alors que j’écris, je suis tout autant confus qu’avant, si ce n’est plus encore. Je me sens toujours impuissant, dégoûté par tout ça. Mais c’est ce qu’un ami proche du Maroc m’a écrit récemment qui ne cesse de vibrer dans mon coeur aujourd’hui. “C’est ok d’être découragé, confus ou même d’avoir peur. Nous le sommes tous. L’amour, la paix, le monde… rien n’est cause perdue tant que ça nous importe. Tant que ça nous importe, il y aura toujours de l’espoir, mon ami. Continue ton chemin et souviens-toi, quand tu es découragé et que tu veux abandonner, qu’il y a des gens comme moi qui se soucient de toi, pour qui tu comptes.”

Et je ne cesse de murmurer “tout va bien aller” et je ne cesse de me demander “comment je le sais ?”. Peut-être bien que c’est parce que je suis un sur des millions qui s’en soucient que je sais que ça va bien aller. Merci pour vos messages et de m’accueillir comme vous le faites. Ma famille, mes êtres chers et moi-même sommes en sécurité. Le monde peut sembler tomber de plus en plus dans l’obscurantisme du noir et blanc, mais je sais que les couleurs que je pensais perdues sont conservées précieusement dans vos mains généreuses et ouvertes, mes chers frères, soeurs et êtres chers… Continuons de briller !!! »

– Alex

(traduit de la version originale anglaise par Juliette)

Rock N Rights x Justin Trudeau

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

Il y a quelques jours, Ensaf Haidar et sa famille ont rencontré le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pour discuter de la situation de Raif Badawi. Que cette rencontre puisse aider Raif de toutes les façons possibles, pour qu’il puisse être libéré et revenir à sa famille le plus tôt possible ! Mention spéciale à Doudi qui porte le t-shirt « Blinded I See ». Affirmer des vérités ne devrait jamais être banni, en aucune façon. Rappelez-vous de prendre position pour ce en quoi vous croyez… aujourd’hui et tous les jours suivants !

« Une fois de plus » – En réponse aux attentats de Nice

Written by Rock and Rights. Posted in Uncategorized

Un texte de Alex suivant les attentats de Nice:

Or, aujourd’hui, je dois me résoudre à vous offrir mes pensées, mes prières, mon réconfort. Mes frères, sœurs, amis et connaissances, sachant que bien que mes mots ne peuvent soulager vos douleurs, voire véritablement vous réconforter, je ne peux me résoudre à ne vous exprimer mon affection la plus sincère et mon inconditionnel amour… car bien que différent, c’est cet amour qui nous unit, nous reconstruit… « Une fois de plus »

Lire la suite